Brown Sugar : Tyson Beckford

Célèbre pour ses traits finement ciselés et son corps sensuel, Tyson Beckford honore les podiums de sa présence en tant que premier mannequin masculin afro-américain. Cependant, après un épouvantable accident de voiture, il veut être plus que juste un joli minois.

Quand on pense à Tyson Beckford, l’image d’un séduisant Adonis noir nous vient immédiatement à l’esprit. En tant qu’égérie de Ralph Lauren Polo en 1993, il ne laisse rien à la suggestion dans ses sous-vêtements très près du corps. Ainsi, ce n’est pas étonnant que les femmes changent de chaîne afin de dévorer des yeux son émission de télé réalité, Make Me A Supermodel (Fait de moi un top modèle).

L’émission présente quatorze jeunes hommes et femmes qui s’affrontent pour décrocher un contrat de mannequin de 100 000$ (69 000 euros). Sachant que l’émission surf sur la vague du concept à succès America’s Next Top Model, créé par un autre top modèle, Tyra Banks, je me demande si elle lui a donné quelques conseils. « Je n’ai pas encore été en mesure de parler avec Tyra mais c’est certainement la prochaine étape de America’s Next Top Model. Cela va véritablement élargir les perspectives professionnelles masculines. Je souhaite que davantage de personnes de couleur se lance dans le métier. »

L’ancien mannequin, autrefois considéré comme l’un des top modèles masculins les mieux payés au monde, ne connaît que trop le défi que percer dans cette industrie évoluant sans cesse constitue. Naomi Campbell n’a récemment pas mâché ses mots à propos du racisme qui sévit dans l’univers de la mode et Tyson est tout à fait d’accord. Il a même refusé de défiler pour le si convoité Milan Fashion Week car il était l’unique homme noir invité à cet évènement. « Cela m’a complètement révolté », a-t-il déclaré. « J’aurais participé à un casting, il y aurait eu 50 types aux cheveux blonds et yeux bleus et de l’autre côté, une poignée de mecs noirs, asiatiques et latinos. Le racisme est très présent dans l’industrie de la mode : ils accordent aux blancs beaucoup plus de couvertures qu’aux minorités. C’est instructif de travailler avec des personnes de différentes origines, mais quand vous travailler uniquement avec une catégorie de personnes, ça ne l’est pas.

Tyson est né et a été éduqué dans les quartiers difficiles de Rochester, New York ; faire du mannequinat était loin de la vocation qu’il s’était choisi, ses ambitions relevant davantage des courses de moto. Son physique unique, issu d’un métissage sino-jamaïcain, l’a conduit à ce qu’un découvreur de talents du magazine hip hop The Source le remarque dans un parc new-yorkais en 1991. « Je suis véritablement tombé dans le milieu du mannequinat. », se rappelle-t-il. « Enfant, j’étais un vilain petit canard. J’avais les dents en avant et des cheveux afro! Je n’aurais jamais pensé réaliser tout cela dans l’univers de la mode. ».

Depuis son départ des podiums, Tyson a décroché des rôles secondaires dans des films et clips vidéo mais il est vrai que son physique avenant a plutôt joué en sa défaveur pour trouver du travail. « Ils (les producteurs) pensent soit que vous avez un joli minois et que vous serez incapable de parler, soit que vous êtes trop séduisant pour le rôle.

Le visage de Tyson a fait sa fortune, mais cela a failli prendre fin quand la tragédie l’a frappé en 2004. Un camion s’est écrasé contre sa voiture qui a fait une embardée dans un poteau, ce qui a provoqué l’explosion du moteur. Ayant échappé à la mort de peu, l’homme de 41 ans a réussi à s’extirper des débris en feu, mais les souvenirs effroyables de cet accident continuent de le hanter. « Le coupable s’est enfui. Ils ne l’ont jamais retrouvé, et ils n’ont même pas essayé de le chercher. », soupire-t-il. « J’étais inconscient. Quand je suis revenu à moi, je me souviens avoir pensé « C’est vraiment la fin » mais une voix m’a dit « Essaie de t’en sortir ».

Sa fuite miraculeuse a laissé ses marques sur son visage, mais sa carrière de mannequin était la dernière chose à laquelle il pensait. « J’avais le nez cassé, mon œil était délogé de son orbite et j’avais besoin de points de suture au niveau de mes paupières, certaines de mes dents sont tombées et j’avais le poignet cassé. J’ai toujours une cicatrice monstrueuse sur le nez. Cet accident m’a donné la volonté de vivre et de réussir. Quand vous frôlez la mort, vous vous rendez compte que « Mince, j’ai accompli si peu de choses dans ma vie. »

Armé d’une nouvelle spiritualité au-delà du monde superficiel où l’apparence est reine, Tyson se concentre sur les choses précieuses de la vie comme consacrer du temps à son fils de 12 ans, Jordan. « La paternité m’a totalement transformé. Vous tenez le rôle de modèle face à quelqu’un qui vous admire. Vous voulez l’élever correctement et vous assurez que vous avez lâché un jeune individu sain dans la société. «Séparé de la mère de Jordan, le mannequin entretient toujours de bonnes relations avec elle et malgré des liaisons qu’on lui attribue avec certaines autres femmes, y compris la rappeuse Foxy Brown, Tyson insiste sur le fait qu’il est un cœur à prendre. « Actuellement, je suis célibataire et je recherche l’amour. J’ai pas mal de propositions ! » Je suis sûre qu’il n’aura aucun problème dans ce domaine.

Brown Sugar : Tyson Beckford
Brown Sugar : Tyson Beckford
Retour à l'accueil